Maîtrise d’oeuvre privée

Surélévation et création de 4 duplex à Rumilly

Surélévation et création de 4 duplex à Rumilly

« Construire la ville sur la ville »

 

La surélévation du bâtiment commercial contient 4 logements en duplex et est couronnée par une terrasse paysagée servant de jardin d’agrément aux résidents. Deux abris jardins surmontent  l’ensemble.

La surélévation est réalisée en ossature bois protégée d’un pare-pluie de teinte noire, habillé par trois grillages métalliques en acier galvanisé.

Ce triple grillage se prolonge en acrotère pour sécuriser et « cacher à la vue » les quatre jardins. Il habille aussi la structure métallique des deux abris sommitaux.

Ces trois grilles sont disposées avec des angles d’inclinaison appropriés de manière à produire un effet cinétique de cercle et de rayons (de bicyclette) en rapport direct avec l’activité commerciale exercée en rez-de-chaussée du bâtiment.

Un éclairage nocturne, en lumière  frisante, met en valeur  l’ensemble de la composition de façade.

 

L’accès à deux duplex et à la terrasse s’effectue par un escalier extérieur en colimaçon. L’accès aux deux autres duplex est caché ; il s’effectue par un escalier intérieur. Les ouvertures, aux étages, sont  accompagnées de volets roulants intégrés. L’ensemble est invisible de l’extérieur, mais la vue de l’intérieur vers l’extérieur reste néanmoins bien dégagée.

 

Le rez-de-chaussée est traité en « socle  unificateur ». Il rassemble l’ensemble des deux constructions. Il est simplement repeint en « gris béton » mais une teinte plus affirmée peut très bien être envisagée si l’image « entrée de ville » le justifie.

Les enseignes commerciales (lumineuses ou pas) nécessaires à l’attractivité de l’établissement sont en applique au rez-de-chaussée. Elles participent à l’animation de l’ensemble et apportent déjà  quelques  touches de couleur.

 

En complément du stationnement des clients et des résidents dans la cour intérieure, trois stationnements parallèles à la voie sont offerts au public.

La terrasse commerciale et la continuité du cheminement  le long du trottoir est maintenue.

Voir le projet

Bloc sanitaires «Développement durable» Saint-Jorioz

Bloc sanitaires «Développement durable» Saint-Jorioz

 

L’embellissement du camping International de Saint-Jorioz

Là, je suis sollicité pour rénover les sanitaires d’un camping. Je visite le site et je constate que les sanitaires sont en nombre suffisant mais dans un bien mauvais état , mais je constate aussi que c’est le camping dans son ensemble qui mériterait un embellissement. Le propriétaire, comme beaucoup de propriétaire trop habitué à vivre avec son camping, perçoit très bien les défauts ou les dysfonctionnements d’ordre fonctionnel mais voit beaucoup moins bien les dysfonctionnements d’ordre esthétique : les poubelles à l’entrée, les nombreuses jardinières de modèles différents achetées au fil du temps et des promotions, les différent styles de lampadaires, les teintes disparates des bâtiments, l’un beige, l’autre noir, le troisième marron, etc …les bungalow posés sur de simples plots , les fils électriques de téléphone, télévision, qui courrent d’un bâtiment à l’autre, des arbres morts, des clôtures défoncées, les panneaux signalétiques disparates, etc…

Je lui propose dans un premier temps de lui faire un livret constat/ diagnostic des différents dysfonctionnement esthétiques. Cela consiste tout simplement à repérer tous les point noirs sur les photos prises lors de la visite.

Dans un second temps j’attaque le projet d’embellissement/rénovation des sanitaires. Pour l’intérieur pas de problème : la redistribution interne, la fonctionnalité et la mise en conformité hygiène sont des opérations relativement aisées car elles répondent à des contraintes et à des règles bien définies, par contre l’amélioration de l’aspect extérieur est plus délicat. C’est une question plus subjective et financièrement parlant, pas question de toucher à la structure du bâtiment. Que faire de ce hangar ? Après de nombreux tâtonnements et de croquis d’essais sur la volumétrie, la teinte dominante, le matériau , etc …rien n’est satisfaisant et je me rend compte que j’agis à l’aveuglette et qu’il me manque une idée directrice.

Je change alors fondamentalement l’ordre des recherches et propose une espèce de Charte de qualité esthétique très simple ; une Charte qui tend à homogénéiser et harmoniser tous les aménagements : Les plantations, les teintes et les matériaux sont ainsi définis :

  • les jardinières, les potelets de lampadaire et les soubassements seront constitués de pierres assemblées ( luserne)
  • les façades seront de teinte bleu gris agrémentées ou non de bardage (canexel de même teinte
  • les toitures seront en bacs aciers (poly tuile) de teinte brune
  • les bâtis de fenêtres et autres ouvertures seront de teinte blanche
  • les panneaux signalétiques seront écrits en vert sur fond blanc
  • les plantations accompagneront toutes les constructions. Elles seront nombreuses, denses et variées et constituées d’espèces locales.

L’originalité de la démarche est de proposer, non pas un projet fini, mains un cadre esthétique fédérateur qui englobe toutes les évolutions inévitables futures.

Voir le projet